Domaine de Montval - Résidence Le Chatel
Accueil > La résidence > Historique de la copropriété

Historique de la copropriété

Article mis en ligne le  12 février 2012

Jusque vers le milieu des années 60, le domaine de Montval consistait en vergers et terrains agricoles qui se poursuivaient à l’identique sur la commune du Pecq, les Vignes Benettes.

Entre 1962 et 1965 deux promoteurs, SEGIMO ET MANERA, acquièrent des terrains dans le but de construire des bâtiments à usage principal d’habitation et déposent des projets qui font l’objet de réserves de la Municipalité afin de limiter densité et volume ; les terrains sont partagés par moitié entre les deux promoteurs.

Les permis de construire sont déposés en 1965 suivis de recours de la Municipalité et de modificatifs des promoteurs en 1966. En 1967, la commune de Marly dépose un recours de sursis à exécution qui est rejeté par le Tribunal Administratif.

En 1968, les promoteurs déclarent l’ouverture du chantier de construction à la Préfecture, alors que les recours de la Municipalité continuent. En 1969, le Préfet autorise la construction par chacun des deux promoteurs de 6 groupes d’habitations collectives représentant 1592 logements pour Manera et Segimo , en contrepartie de cession de terrains aux collectivités publiques et de versements à divers organismes pour participation aux équipements publics.

En 1971, deux groupes d’habitations sont achevés par chaque Société dont les deux tours Miracour et Sextant et les nouveaux copropriétaires emménagent jusqu’en fin d’année.

Hélas, en janvier 1972, le Conseil d’Etat annule le permis de construire et les arrêtés antérieurs ; tous les travaux de construction sont suspendus. Les deux Sociétés déposent un recours auprès du Conseil d’Etat ; les copropriétaires des deux Sociétés se regroupent en Association de Défense pour défendre leurs droits. En effet , un point important de rejet du permis concernait la hauteur maxi des constructions qui aurait du être limitée à 24 mètres ; en conséquence, faudrait-il démolir tout ce qui était au dessus en particulier pour les tours ???

En fin 1972, un protocole est enfin conclu entre les Sociétés et la commune par la création d’une ZAC (zone d’aménagement concertée). Entre autres points, cette ZAC prévoyait outre les 10 groupes d’habitations achevés ou en cours, des modifications pour les deux derniers, la cession de terrains à la commune pour des équipements collectifs, la cession des hall de vente pour créer une bibliothèque, la réalisation d’un centre commercial avec grande surface et commerces, des bureaux, un hôtel, des restaurants, des cinémas, des parkings, station-service, poste, gendarmerie, etc.…Les copropriétaires pouvaient enfin "dormir tranquilles" ??, jusqu’à l’achèvement de la ZAC !!!

Quelques années plus tard, le dernier groupe d’habitations de Manera (ex Linière) demeurait un trou béant ; il s’avérait que des études de marché avaient conclu que de nombreux projets de la ZAC étaient irréalisables car non vendables et surtout non rentables au fond du Domaine ; en outre ces équipements auraient probablement apporté de nombreuses nuisances aux habitants du Domaine plutôt que des avantages ! Un nouvel accord entre la commune et les promoteurs allait bien plus tard, vers 1988, permettre de construire le Renoir et deux autres groupes d’habitations afin de finaliser définitivement l’aspect actuel du Domaine de Montval.

Le plan page suivante représente l’ensemble du Domaine de Montval, la partie SEGIMO étant à gauche et la partie MANERA à droite.